L'histoire
Note d'intention
Suite à un message énigmatique de son ami Gibarian séjournant sur la station d’observation gravitant autour de la planète Solaris, le psychologue Kris Kelvin est envoyé en mission sur les lieux.
L’océan protoplasmique recouvrant l’intégralité de la surface de la planète est sujet depuis de nombreuses années à une analyse scientifique poussée dans le but d’établir un contact avec cette forme de vie inconnue...
D'après le roman de Stanislas Lem (traduction de Jean-Michel Jasienko)

à Valentine

AVEC : Thibault Truffert / Louise Emma Morel / Quentin Voinot / Gabriel Laborde

EQUIPE TECHNIQUE : Mise en scène : Rémi Prin / Assistant mise en scène : Alexis Chevalier / Scénographie : Benjamin Gabrié et Suzanne Barbaud / Adaptation : Thibault Truffert et Rémi Prin / Accessoires : Suzanne Barbaud / Costumes : Manon Gesbert et Célia Bardoux / Musique et sound design : Léo Grise avec la collaboration de Laura Lascourrèges/ et les voix de Mathilde Chadeau, Fabrice Delorme et Pierre Ophèle-Bonicel

PARTENARIAT : Centre Paris Anim' les Halles le Marais / Institut Polonais de Paris / Studio de Virecourt


2 au 30 septembre 2018 : Théâtre de Belleville, Paris (les dimanches à 20h30, lundis et mardis à 21h15 / relâche le 16 septembre)

Interview radio de l'équipe disponible ICI
Le dossier du spectacle est disponible ICI
Le dossier pédagogique du spectacle est disponible ICI
Les articles de presse autour du spectacle sont disponibles ICI

DANS LA PRESSE :
"Dans une débauche de fumée, de néons, de capsules futuristes et de voix
robotiques, la scène du Théâtre de Belleville ressuscite l'amour du
cinéma des années 70 pour les décors faits maison. On lorgne vers
Jodorowski, Alien, et, bien sûr, le grand Tarkovski, qui dans son
interminable adaptation de 1972, souhaitait faire du roman de Stanislas
Lem un 2001 l'Odyssée de l'espace à la sauce soviétique." LE FIGARO - Jean Talabot
 
"Rémi Prin relève le défi haut la main. Une scénographie constamment
inventive, au service d’un récit fascinant... Le théâtre s’aventure
rarement dans ce registre : bien joué !" LE CANARD ENCHAÎNÉ - Jean-Luc Porquet
 
"Rémi Prin sollicite l’imagination du spectateur pour le transporter dans un voyage scientifique qui se révèle être en rêve une exploration poétique intérieure." ETAT-CRITIQUE.COM
 
"Un spectacle plaisant, peu commun et mené rondement par tous les protagonistes." FROGGY'S DELIGHT
 
"Le cauchemar que vivent les personnages de la pièce devient aussi concret que la présence
des fantômes dans nos chambres d’enfants." THÉÂTRORAMA
 
"Un parfait équilibre entre forme et fond, intérêt et émotion, texte et image." LA REVUE DU SPECTACLE


"Oubliez le remake décevant de Steven Soderbergh avec George Clooney sorti en 2002. Ici, Rémi Prin s’essaye à une adaptation théâtrale et
réussit le pari à la fois de montrer que la science-fiction est transposable sur scène et que la SF, genre souvent mal-aimé, peut se révéler profonde et triste.
Avec peu de moyens, il parvient à recréer une atmosphère anxiogène qui repose sur un subtil jeu de capsules qui semble à la fois se dérober aux personnages et les enfermer dans
leur angoisse, encore accru par l’espace clos du vaisseau spatial." RHINOCEROS

"Une odyssée « mélo-spatiale » !
Fidèle à l’esprit philosophique du roman de Stanislas Lem, cette pièce nous emporte dans de vastes réflexions sur la mort, la culpabilité et la conscience humaine.
Pris en étau entre les fantômes de leur passé et leurs projections
fantasmées, les protagonistes stagnent, en effet, dans une
pseudo-réalité où l’amour et les sentiments demeurent étonnamment plus
forts que toute rationalité scientifique." SYMA NEWS